Le coût de l'organisation des épreuves de voile des JO 2024 à Marseille irrite des élus

Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille. (F. Golesi/L'Équipe)

La construction d'une marina à 25 millions d'euros à Marseille pour les épreuves de voile des Jeux Olympiques de Paris a fait débat au conseil municipal, ce lundi.

Paris obtient l'organisation des Jeux Olympiques 2024 et ce serait à Marseille de payer l'addition ? On exagère, mais c'était un peu la teneur des débats lors du conseil municipal ce lundi matin dans la cité phocéenne. En cause, le coût de 25 millions d'euros pour la construction d'une marina devant accueillir les épreuves de voile des JO 2024.

Le conseil municipal, présidé par le maire LR Jean-Claude Gaudin, a adopté la convention avec l'organisme national chargé des travaux liés aux JO qui doit transformer le stade nautique du Roucas-Blanc en marina olympique. Ce conseil municipal a également rejeté un amendement de la gauche qui demandait de renégocier le financement du projet, estimant qu'il était « scandaleux que l'État aide moins Marseille que Paris pour les JO de Paris ».

En effet, sur les 25 millions nécessaires à la construction de la marina, 22 sont payés par les collectivités territoriales, soit 88 %, et 3 millions sont apportés par l'État.

L'opposition réclame une meilleure répartition des frais de construction

« Quand les villes travaillent correctement, la clé de répartition du financement des travaux liés aux JO est tout l'inverse », a souligné Benoît Payan, le chef de file de l'opposition PS. Soit 85 % à la charge de l'État et du privé et 15 % pour les collectivités territoriales.

Pour sa défense, Jean-Claude Gaudin a avancé qu'« il faut distinguer les équipements provisoires et définitifs. Les équipements de la marina seront pérennes et feront partie de l'héritage des JO au bénéfice des Marseillais. » Il est en effet prévu que cette marina serve par la suite à l'initiation à la voile pour le grand public.

publié le 16 septembre 2019 à 11h22 mis à jour le 16 septembre 2019 à 11h26
commentaires (19) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
docdodo911 le 16 septembre 2019 à 12h22

A Marseille ce sera soit pétale soit mistral. A La Rochelle toutes les bonnes conditions étaient réunies. On ne nous fera pas croire que les élus Marseillais n'ont pas fait le forcing pour obtenir ces jeux.......

répondre
5
1
voir tous les commentaires... (19)