Metz : Pierre-Hugues Herbert était « plus humble et plus serein »

Pierre-Hugues Herbert, à Wimbledon.

Proche « du burn-out » après sa tournée américaine à zéro victoire, Pierre-Hugues Herbert s'est un peu éloigné du tennis et s'est recentré sur l'essentiel. Il juge que cela lui a réussi au premier tour du Moselle Open face à Jan-Lennard Struff.

Pierre-Hugues Herbert (vainqueur de Jan-Lennard Struff 7-6 [3], 6-4 au premier tour) : « Ça fait beaucoup de bien. Les séries, c'est terrible (sourire). Je suis très heureux d'avoir coupé une série (il a perdu six fois d'affilée au premier tour, de Wimbledon à l'US Open). Après, ce n'est qu'une victoire, contre un très bon joueur, mais ce n'est qu'une victoire. On va se calmer, c'est ma première victoire en six tournois (sourire). J'ai fait un très bon match, je suis très content. J'ai dû sauver une balle de break dès mon deuxième jeu de service, il m'a breaké ensuite, très peu de premières, il imposait son jeu et je ne sais pas trop comment j'ai réussi à débreaker à 5-4 et à tenir mon jeu à 5-5. Par contre, après, je sentais que je jouais un peu mieux que lui, je le retournais de mieux en mieux et quand l'échange commençait, je lui posais des problèmes. »

(À propos de sa décision de couper avec le tennis et de se ressourcer en famille après la tournée américaine) : « Ça a été un été très compliqué avec que des premiers tours et des matches en double. J'ai pris un peu de recul. Je me suis éloigné des courts pendant une semaine, ça fait du bien car j'étais au bord du burn-out (sourire). Ensuite, je suis revenu aux bases et au jeu, je me suis entraîné à Strasbourg, j'ai revu des gens que je voyais quand j'étais gamin. Ça permet de revenir à soi, j'ai passé du temps avec mon père (Jean-Roch, qui l'accompagne sur ce tournoi). Quand on fait une tournée américaine comme la mienne, c'est plus facile d'être un peu plus humble. Les attentes sont moins élevées. Aujourd'hui, j'étais plus humble, plus serein et plus calme car je l'ai travaillé ces derniers jours. C'est vraiment l'aspect mental qui a fait défaut aux Etats-Unis. J'aborde ce tournoi différemment de ma tournée américaine. Je me mets moins de pression. Je m'étais fixé aujourd'hui (mardi) de faire un match complet dans l'attitude et de n'avoir rien à regretter parce qu'il avait des choses à redire sur mon attitude sur ma tournée américaine. »

publié le 17 septembre 2019 à 18h21
commentaires (22) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
wwjd_oliv le 17 septembre 2019 à 18h39

La trajectoire des gars est inverse à celle des filles. Barrère gagne contre Hurkacz (6), Herbert contre Struff (8) et Gasquet contre Granollers qui n'est pas manche non plus. Pendant que Garcia, Mladenovic et Ferro perdent contre moins bien classées qu'elles...

répondre
11
0
voir tous les commentaires... (22)