Quelles sont les différences entre un maillot de foot et de rugby ?

Corentin Tolisso et Antoine Dupont. (Stephane Mantey/Presse Sports)

Le maillot de rugby, qui se doit d'être résistant aux impacts, présente une fabrication plus complexe pour les équipementiers que les tuniques de football.

Le processus de création

Sébastien Castillo, design manager pour les marques Hungaria et Umbro du groupe français Royer, a imaginé, entre autres, les maillots du Stade Reims et du Rugby Club Toulonnais cette saison. « On travaille avec les clubs plus d'un an avant le début de saison sur des briefs. On arrive avec des propositions qu'ils valident ou non. La prise de décision est plus rapide dans le milieu du foot car ils font peu évoluer leurs maillots. Les clubs de rugby sont plus ouverts à la créativité, car les supporters sont moins portés sur la tradition ».

Le processus est le même du côté de la marque italienne Kappa, qui équipe de nouveau le Stade Français et l'AS Monaco en France cette année. « Que ce soit pour le rugby et le foot, il y a entre 12 et 15 mois de travail pour un maillot, explique François Fourreau, sponsoring manager chez Kappa Europe. Il y a autant de prototypes et phases de création pour les deux sports. Par contre, les intentions sont d'avantage portées sur la technicité pour un maillot de rugby ».

Une matière plus technique et épaisse pour le rugby

Le rugby étant un sport de contacts, les jerseys se doivent d'être très résistants. Tout en étant confortables. Les équipementiers passent donc plus de temps à dénicher la matière qui résistera aux impacts et placages. « La matière rugby est difficile à trouver car il faut que le maillot ne soit pas trop lourd, tout en étant respirable, élastique et résistant, explique Anne-Sophie Arnould, sport designer de la marque italienne. Une fois que l'on a trouvé la bonne formule, on a tendance à la garder plusieurs années. La maille du rugby est plus serrée, le fil est plus épais, ce qui fait que la matière première est 1,5 fois plus chère que pour un maillot de foot ».

Le Coq Sportif, qui équipe le XV de France depuis 2018, a mis du temps à trouver la matière idéale pour la tunique bleue. « Trente à quarante prototypes ont été nécessaires », explique Anne-Marie Parent, prototypiste de la marque.


La tunique du rugby est plus proche du corps que celle des footballeurs. Elle présente aussi quelques détails nécessaires à la bonne pratique du sport comme les grips sur le maillot, la ceinture silicone sur le short ou la poche GPS. Les maillots sont donc plus lourds : 280 grammes pour un maillot de rugby contre 160.

Côté foot, les équipementiers font plus régulièrement évoluer leur matière technique. Nike, par exemple, qui avait lancé le template Aeroswift en 2016, l'a changé par la technologie Vaporknit en 2018 pour la Coupe du monde de foot. Et devrait lancer un nouveau concept en 2020, certainement pour l'Euro.

« La morphologie du rugby est plus complexe. On a déjà dû faire un maillot 7XL une année » - Anne-Sophie Arnould

L'importance des tests

Les nouveaux maillots sont envoyés dans chaque club en cours de saison pour être testés par les joueurs. « Il peut y avoir des problèmes de déchirement ou de nouvelles coutures qui gênent, notamment côté ovalie », souligne Sébastien Castillo.

« On a souvent des surprises dans le rugby, sourit Anne-Sophie Arnould de Kappa. La morphologie peut rapidement changer. Par exemple, après un entraînement intensif, les manches deviennent trop petites car les bras sont plus gonflés. Mais c'est surtout au retour des vacances des joueurs en juillet. Aucun d'entre eux ne rentre dans les nouveaux maillots (rires) ».

La grille de tailles des joueurs de rugby est d'ailleurs beaucoup plus large. « La morphologie du rugby est plus complexe. On a déjà dû faire un maillot 7XL une année, je ne dirai pas pour qui, ironise Anne-Sophie Arnould. Alors que pour le football, la palette se limite à quatre tailles ».

Quid du prix ?

Le maillot de rugby est donc plus cher à réaliser. Mais le prix reste le même que pour une tunique de football. De 80 à 90 euros pour un replica contre 115 à 140 euros pour le maillot de match.

Les clubs de rugby n'ont d'ailleurs pas la même culture du maillot. Et pas vraiment les mêmes budgets. « Un club de Top 14 va consommer entre cinq ou six jeux de maillots par saison, explique François Fourreau. Alors que les joueurs de foot ont deux jeux de maillots... par match. »

publié le 17 septembre 2019 à 18h28 mis à jour le 19 septembre 2019 à 11h55
commentaires (9) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
Gerrard4ever le 17 septembre 2019 à 19h36

Les étoiles

répondre
9
1
voir tous les commentaires... (9)