Top 14 : la défense du LOU ne concède rien

Avant d'affronter Brive, le LOU n'a pas encore encaissé le moindre essai cette saison. Une performance qui en dit beaucoup sur l'état d'esprit du groupe.

Le Toulonnais Anthony Belleau pris la semaine dernière dans l'étau lyonnais composé de Liam Gill (à gauche) et Carl Fearns.. (F. Porcu / L'Equipe)

Top 14 : la défense du LOU ne concède rien

Avant d'affronter Brive, le LOU n'a pas encore encaissé le moindre essai cette saison. Une performance qui en dit beaucoup sur l'état d'esprit du groupe.

Zéro essai encaissé en trois matches, la stat a de quoi laisser rêveur. En gardant son en-but inviolé lors des 240 premières minutes de sa saison, le LOU a marqué les esprits et transmis un message limpide au reste du Championnat : « Vous ne passerez pas ! » D'autant que Lyon a réitéré cette performance face à des formations qui proposent un jeu ambitieux. Mais à chaque fois, les animations offensives du Stade Français (43-9), du Stade Toulousain (22-12) et du RC Toulon (20-6) ont été court-circuitées par l'agressivité rhodanienne.

Pour lire la suite, abonnez-vous :

déjà abonné ? se connecter
s’abonner pour lire la suite
commentaires (4) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
herve01 le 14 septembre 2019 à 11h59

C'est beaucoup plus facile de gagner lorsque les fautes ne sont pas sanctionnées. Plaquage à retardement d'Ivaldi sur Webb = blessure de Webb, et pas de carton ni de citation pour Ivaldi ??? Goujon s'essuie les crampons sur un adversaire au sol, seulement trois semaines de suspension ??? le LOU : 5 fautes consécutives devant leur ligne = 5 avantages et 1 pénalité. Le CA : 3 fautes consécutives devant leur ligne = 1 essai de pénalité. Cherchez les erreurs...

répondre
8
10