Mohed Altrad, président du MHR, est candidat à la mairie de Montpellier

Après le rugby, Mohed Altrad s'attaque à la politique. (L. Argueyrolles/L'Équipe)

Après avoir longtemps réfléchi, le chef d'entreprise milliardaire et président du club de Montpellier a décidé de se lancer dans la course aux municipales

Brillant chef d'entreprise, président du Montpellier Hérault Rugby depuis 2011, sponsor du Quinze de France, tout ça ne suffit plus à Mohed Altrad. Le président du MHR lorgne maintenant la politique. Il a annoncé officiellement ce lundi sa décision de se porter candidat pour les prochaines municipales à Montpellier, en mars 2020, contrairement à ce qu'il avait laissé entendre il y a quelques années. Il a expliqué son changement d'attitude par des sollicitations dont il aurait fait l'objet, de la part de certains notables de la ville.

« Je prendrai le meilleur de la gauche et de la droite », a déclaré celui qui constitue la plus grosse fortune d'Occitanie selon Challenges, avec 3,3 milliards d'euros, à la tête d'un important groupe international sis à Montpellier, qui porte son nom, spécialisé dans les services aux industries.

Né dans le désert syrien il y a environ soixante-dix ans (il explique ne pas connaître sa date de naissance car il n'y avait pas d'état civil dans les tribus bédouines où il est né), Altrad est arrivé à Montpellier aux environs de dix-sept ans, à la faveur d'une bourse d'études. Il n'a pas d'expérience politique, et ne s'est inscrit que récemment sur les listes électorales.

publié le 16 septembre 2019 à 23h20
commentaires (29) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
je ne sais plus le 17 septembre 2019 à 00h07

A sa place je ne rentrerai pas là dedans et je m occuperai "tranquillement" de mes affaires. quand tu rentres là dedans, pour certains les ennuis commencent.

répondre
31
1
voir tous les commentaires... (29)