Coupe du monde : l'Écosse fait exploser la Russie et reste en course

L'Écosse a décroché le bonus offensif face à la Russie (61-0) ce mercredi et reste en course pour la qualification en quarts de finale. Tout se jouera face au Japon, dimanche.

Le match

Les yeux sont déjà tournés, depuis quelques jours maintenant, vers le décisif Japon - Écosse prévu dimanche (12 h 45). Mais avant cela, le quinze du Chardon se devait d'assurer l'essentiel face à une faible équipe de Russie. Les joueurs de Gregor Townsend ont rempli leur mission en prenant facilement le bonus offensif. Ils joueront bien la qualification face au pays hôte, alors qu'ils possèdent pour l'instant quatre unités de retard au classement. Les Écossais n'ont absolument pas tremblé, inscrivant neuf essais, dont trois en moins de vingt-cinq minutes. Le bonus était dans la poche dès la 45e et les vagues ont déferlé dans les 22 mètres de la Russie. Le demi de mêlée George Horne s'est offert un triplé, Adam Hastings a parfaitement animé le jeu et tous les trois-quarts se sont régalés grâce aux espaces laissés par la défense adverse.

Malgré 14 changements effectués dans le quinze de départ, les Écossais ont déroulé pendant toute la rencontre et l'addition aurait pu être encore plus lourde pour les Russes. Ils n'ont cessé de tenter des combinaisons différentes pour emmagasiner de la confiance. Les avants n'ont toutefois pas autant brillé que leurs partenaires de la ligne des trois-quarts. L'approximation était plus marquée, notamment sur quelques touches et prises de balle dans les dix dernières minutes.

0
Comme en 2011, lors de la première participation de son histoire à une Coupe du monde, la Russie quitte la compétition avec zéro victoire en quatre journées. S'ils avaient plutôt tenu le coup en ouverture face au Japon (10-30) et dans une moindre mesure face aux Samoa (9-34), ils ont vraiment souffert face à l'Irlande (0-35) et ce mercredi face à l'Écosse (0-61).
lire aussi

Le film du match

L'homme du match : Horne, demi de mêlée reconverti ailier

Le demi de mêlée George Horne se souviendra très longtemps de cette rencontre face à la Russie. Le joueur des Warrios de Glasgow (24 ans) s'est mis en évidence en inscrivant un triplé ! D'abord en interceptant, directement dans l'en-but russe, une passe de son vis-à-vis Dmitry Perov, avant de se porter au soutien de son ailier Darcy Graham (45e). En deuxième période, Horne glissera même au poste... d'ailier après l'entrée de Henry Pyrgos. Il en profitera pour marquer un autre essai (59e), en pur finisseur de long de la ligne de touche, et verra l'arbitre refuser son quadruplé pour une passe légèrement en avant (64e) dans une position similaire.

publié le 9 octobre 2019 à 11h02 mis à jour le 9 octobre 2019 à 12h16
commentaires (66) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
Vertige le 09 octobre 2019 à 11h11

JAPON-ECOSSE va être passionnant !

répondre
57
2
voir tous les commentaires... (66)