British Open féminin : la surprise Hinako Shibuno, Céline Boutier 14e

Céline Boutier, sur le Woburn Golf. ( - ) Peter Cziborra Action Images via Reuters

La Japonaise Hinako Shibuno, qui dispute son premier tournoi en dehors de son pays natal, a pris la tête du British Open samedi en -14. La Française Céline Boutier a chuté à la 14e place (-6).

La présence de la talentueuse japonaise Hinako Shibuno en tête du British Open est une belle surprise. Agée de 20 ans, rookie du Japan LPGA Tour où elle a déjà gagné un Majeur et un tournoi classique, Shibuno dispute cette semaine son tout premier tournoi de golf à l'extérieur de son pays natal. Voilà la « Cendrillon souriante », son pseudonyme au pays du Soleil-Levant, en tête de la dernière levée du Grand Chelem de la saison, grâce à un moving day en 67 (-5) et sept birdies inscrits sur sa carte.

Avec une marque total de -14, Hinako Shibuno possède deux coups d'avance sur la Sud-Africaine Ashleigh Buhai, titrée à trois reprises sur le circuit européen mais dénuée d'un top 20 en Majeur. La n°1 mondiale Sung Hyun Park, métronome fers en mains, remonte à -11 et sera la grande favorite du dernier tour.

Boutier freinée

Trois joueuses se postent à -10 : Jin Young Ko, vainqueur de l'Evian Championship dimanche dernier, ainsi que les Américaines Morgan Pressel et Lizette Salas. La championne en titre anglaise Georgia Hall chute à la 27e place (-4 total) après une journée en 74 (+2).

Seule Française à avoir franchi le cut et classée 4e vendredi, Céline Boutier a connu un moving day difficile. Gênée par un putting capricieux (35 putts), la Française rend une carte de 73 (+1), plombée par un double bogey au 18. « Bout' » perd 10 places et tombe à -6 total.

publié le 3 août 2019 à 21h13 mis à jour le 4 août 2019 à 00h01
commentaires (8) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
jacbrig le 04 août 2019 à 09h16

Quelle tristesse ce British Open Féminin, sur ce parcours qu'on croirait dessiné sur ordinateur, alors qu'il existe tellement de parcours typiques au Royaume Uni. Un links, oui, mais une forêt où le seul risque pour les joueuses est d'aller aux champignons avec leur driver, ça ne ressemble à rien. Il y a un avantage au milieu de cette forêt, c'est qu'on ne voit pas qu'il y a peu de monde, les spectateurs sont à la plage, eux...

répondre
3
1
voir tous les commentaires... (8)