Ligue des champions : avec Sylvinho, les latéraux de l'OL sont frustrés offensivement

En demandant aux latéraux de ne pas trop monter, au risque de les frustrer, Sylvinho insiste sur l'équilibre défensif de son équipe.

Léo Dubois console Youssouf Koné, qui vient de recevoir un carton rouge face à Montpellier, le 27 août (0-1). (S. Boué / L'Equipe)

Ligue des champions : avec Sylvinho, les latéraux de l'OL sont frustrés offensivement

En demandant aux latéraux de ne pas trop monter, au risque de les frustrer, Sylvinho insiste sur l'équilibre défensif de son équipe.

Est-ce lié à sa carrière de latéral ou à une analyse des carences lyonnaises des saisons précédentes ? (*) Ou plus simplement un mélange des deux, sorte de philosophie générale adaptée aux particularismes locaux ? Sylvinho a abattu clairement ses cartes dès le début : ses latéraux restent d'abord des défenseurs. L'an passé, la liberté donnée aux Ferland Mendy, Rafael, Kenny Tete ou Léo Dubois offraient des solutions multiples devant, avec, en creux, de sérieuses incertitudes dans le replacement. Bruno Genesio acceptait le risque de ce schéma. L'entraîneur brésilien, lui, a préféré d'abord se focaliser sur la fermeture des côtés. Cela contraint ses joueurs à résister à leurs envies d'envols, à leurs pulsions, eux qui sont d'ailleurs réputés, notamment Dubois et Youssouf Koné, pour la qualité de leurs centres.

Pour lire la suite, abonnez-vous :

déjà abonné ? se connecter
s’abonner pour lire la suite
commentaires (76) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
_Le13_ le 17 septembre 2019 à 08h55

Les ailes du désir de Wim wenders, très bon film.

répondre
28
8
voir tous les commentaires... (76)