Ligue des champions : seulement deux matches de suspension pour Neymar

Ce mercredi soir, Neymar ne pourra pas jouer contre le Real Madrid. En avril dernier, l'UEFA l'a suspendu pour trois rencontres après ses insultes envers un arbitre. Une sanction réduite à deux rencontres, ce mardi, par le TAS.

Le 6 mars dernier, comme beaucoup de supporters parisiens au Parc des Princes ou devant leur télévision, Neymar avait laissé exploser sa colère. Absent face à Manchester United lors du 8e de finale retour de C1 (comme un an auparavant contre le Real), le Brésilien avait vécu la dernière désillusion parisienne (1-3, après le 2-0 de l'aller) en date depuis les tribunes.

Quelques heures après la rencontre, il s'était laissé aller sur les réseaux sociaux, s'en prenant aux arbitres qui avaient sifflé un penalty pour une main de Kimpembe. « C'est une honte ! Ils mettent quatre gars qui n'y comprennent rien au foot pour revoir le ralenti [...] Qu'ils aillent se faire foutre », avait-il écrit sur Instagram.

Le 26 avril, l'UEFA prenait une lourde décision à son encontre : trois matches de suspension. Ce mardi, le Tribunal arbitral du sport a réduit la sanction à deux rencontres. S'il ne pourra donc pas jouer ce mercredi contre le Real Madrid, ni le 1er octobre face à Galatasaray, il pourra faire son retour dès le 22 octobre, sur le terrain de Bruges. Avant la décision du TAS, le Brésilien aurait dû patienter jusqu'au 6 novembre, au Parc, face aux Belges.

publié le 17 septembre 2019 à 11h25 mis à jour le 17 septembre 2019 à 12h48
commentaires (229) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
ixion2nf le 17 septembre 2019 à 10h42

Il a découvert ce que c'était d'être au Paris SG dans une compétition européenne. Il a déjà découvert qu'on n'est pas arbitré comme Barcelone, donc ça doit déjà le changer pas mal. En plus, pour des propos hors matchs sur un réseau social, il est davantage suspendu que s'il avait cassé la jambe d'un adversaire alors qu'au Barça, on n'aurait même pas pensé à l'inquiéter. Eh oui, le Barça, c'est un monde à part.

répondre
115
50
voir tous les commentaires... (229)