Coupe du monde : les Espagnols, sacrés, ont donné la leçon

Avec ses vieux briscards et un Ricky Rubio étincelant, l'Espagne a régné sur le tournoi et décroché dimanche, en toute logique, son deuxième sacre mondial face à d'impuissants Argentins.

L'Espagne a régné sur le tournoi. (A.Reau/L'Equipe)

Coupe du monde : les Espagnols, sacrés, ont donné la leçon

Avec ses vieux briscards et un Ricky Rubio étincelant, l'Espagne a régné sur le tournoi et décroché dimanche, en toute logique, son deuxième sacre mondial face à d'impuissants Argentins.

C'était Hollywood à Pékin. Le public chinois, adorateur des superstars NBA au point d'avoir accueilli le reste du gratin mondial avec un manque d'enthousiasme embarrassant durant ce Mondial, ne savait plus où donner de la tête. Il y avait là Kobe Bryant et sa posture d'infatigable étudiant du jeu, Yao Ming et son nouveau costard quintuple XL, Chris Bosh, Derrick Rose, Tony Parker et Manu Ginobili. Tous avaient fait le déplacement dans la capitale - dont le centre était bouclé ce week-end par les répétitions du 70e anniversaire de la fondation de la Chine communiste - pour assister au potentiel miracle argentin. Car tous, au fond, espéraient que l'Albiceleste de Luis Scola (39 ans), sensation de la Coupe du monde, bourreau de l'équipe de France en demi-finales, déjoue encore les pronostics.

Pour lire la suite, abonnez-vous :

déjà abonné ? se connecter
s’abonner pour lire la suite
commentaires (33) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
PlusUltra. le 16 septembre 2019 à 09h40

En 1999 l'Espagne championne du monde junior en basket contre les Usa avec une génération brillante (Pau Gasol Navarro) et en foot avec la génération des Iniesta, soit 14 médailles en vingt tournois, cinq or, cinq argent, quatre bronze, en foot euro 2008, mondial 2010, euro 2012(triplé). deux générations brillantes au même moment.

répondre
9
3
voir tous les commentaires... (33)