Mondial : Andrew Bogut visé par une procédure disciplinaire

Le pivot australien de Golden State Andrew Bogut a la critique dure. (K.Terada/Presse Sports)

La FIBA a lancé une procédure disciplinaire contre le pivot australien Andrew Bogut, auteur de gestes et propos jugés déplacés après la demi-finale perdue face à l'Espagne.

La Fédération internationale de basket (FIBA) a annoncé ce dimanche avoir engagé une procédure disciplinaire à l'encontre de l'intérieur australien Andrew Bogut pour des gestes et propos insinuant que les arbitres ont favorisé l'Espagne lors de la demi-finale du Mondial 2019.

Après une faute sifflée contre lui, au cours de la double -prolongation de la demi-finale perdue par son équipe, vendredi face à l'Espagne, le pivot australien (34 ans) s'est frotté les doigts, en mimant de l'argent qu'on compte, geste adressé aux arbitres, sous-entendant qu'ils avaient été achetés.

Le champion NBA 2015 avec Golden State a ensuite lâché plusieurs jurons contre les Espagnols et la FIBA lorsqu'il a traversé la zone mixte.

Hué avant le match pour la 3e place face à la France

« Ce n'est pas facile de contenir ses émotions quand on traverse la zone mixte » a admis le secrétaire général de la FIBA, Andreas Zagklis en conférence de presse. « En même temps, nous avons des principes et des valeurs car nous ne représentons pas seulement la FIBA mais aussi le basket », a-t-il poursuivi, ajoutant que « dans ce cas il y aura une procédure disciplinaire ».

Le pivot des "Boomers" a été hué dimanche, avant le match pour la troisième place perdu contre la France (67-59). Le public chinois n'avait pas apprécié sa prise de position, sur Twitter, en juillet contre le triple champion olympique de natation Sun Yang. Le nageur chinois est suspecté d'avoir détruit au marteau en septembre 2018 son propre échantillon de sang lors d'un contrôle inopiné.

publié le 15 septembre 2019 à 12h57 mis à jour le 15 septembre 2019 à 13h07
commentaires (15) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
myosine le 15 septembre 2019 à 13h18

Et pourtant... il dit tout haut ce que tout le monde pensent tout bas.

répondre
35
6
voir tous les commentaires... (15)