La presse chinoise fustige la position de la NBA sur Hong Kong

Adam Silver a déclaré continuer à soutenir la liberté d'expression. (A. Mounic/L'Équipe)

Après la prise de position d'Adam Silver sur les manifestations à Hong Kong, les médias chinois ont lourdement critiqué la NBA.

Les médias chinois ont accusé mercredi la NBA d'avoir effectué une « volte-face » et de servir « l'ingérence américaine » à Hong Kong, en pleine escalade autour d'un tweet polémique du dirigeant des Houston Rockets soutenant les manifestants hongkongais. La crise a débuté vendredi lorsque le directeur général de l'équipe des Houston Rockets, Daryl Morey, a publié sur Twitter : « Battez-vous pour la liberté. Soutenez Hong Kong. » Un message qui a provoqué la fureur de nombreux fans de basket en Chine, accusant Morey d'encourager les violences à Hong Kong.

Dans un communiqué, la NBA avait d'abord déclaré être « profondément déçue par les remarques inappropriées » du dirigeant des Rockets. Fustigée par des élus américains pour ces propos semblant donner raison à Pékin, elle a ensuite déclaré mardi, par la voix de son patron Adam Silver, qu'elle ne s'excuserait pas et continuerait à soutenir « la liberté d'expression ». Dans la foulée, une rencontre de fans à la veille d'un match d'exhibition a été annulée à Shanghai.

« Un nouvel outil de l'ingérence américaine »

Dans un éditorial, le quotidien officiel China Daily a fermement réagi mercredi. Les propos d'Adam Silver montrent que le communiqué « mielleux » d'abord publié par la NBA n'était « rien d'autre qu'une tentative d'éviter l'hémorragie de ses profits en Chine », a jugé le journal. « La volte-face de M. Silver, qui va certainement donner un coup de fouet aux émeutiers à Hong Kong, montre que son organisation est disposée à être un nouvel outil de l'ingérence américaine » dans le territoire autonome.

Depuis le début des manifestations en juin, la Chine accuse des pays et dirigeants étrangers de jeter de l'huile sur le feu avec des déclarations soutenant les protestataires. Le quotidien Global Times, au ton nationaliste, a également dénoncé mercredi la NBA pour avoir cédé « au politiquement correct », soulignant qu'il y avait désormais « peu de place pour une réconciliation ».

La télévision publique CCTV et le géant de l'internet Tencent ont déjà suspendu la diffusion de deux matches d'exhibition prévus entre les Brooklyn Nets et les Los Angeles Lakers à Shanghai jeudi et Shenzhen samedi, tandis que la fédération chinoise de basket a annoncé couper ses liens avec les Houston Rockets. Adam Silver, qui doit arriver à Shanghai mercredi, a déclaré vouloir discuter de la situation avec des responsables chinois.

publié le 9 octobre 2019 à 09h24 mis à jour le 9 octobre 2019 à 10h02
commentaires (57) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
Nico6808 le 09 octobre 2019 à 09h39

La propagande est rodée, les médias hurlent à l'ingérence et au complot contre l'intégrité du magnifique état chinois et la population le croit. De tels régimes ne devraient plus exister au XXIème siècle...

répondre
45
15
voir tous les commentaires... (57)