Coupe du monde : les États-Unis encore battus, face à la Serbie

Après son quart de finale perdu face à la France, l'équipe américaine s'est à nouveau inclinée, jeudi, face à la Serbie (94-89) en match de classement.

La descente aux enfers du Team USA se poursuit à la Coupe du monde. Jeudi à Dongguan, au lendemain de leur élimination en quarts de finale contre l'équipe de France (79-89), les États-Unis se sont à nouveau inclinés lors de leur match de classement - sans enjeu - contre la Serbie (89-94).

Deux défaites de rang dans une phase finale, ce n'était arrivé qu'une seule fois pour une équipe américaine composée de joueurs NBA, et cela nous ramène loin dans les archives : c'était les 4 et 5 septembre 2002 lors d'un Mondial à domicile de sinistre mémoire à Indianapolis, contre l'Argentine de Manu Ginobili et Luis Scola en phase de groupes (80-87) puis en quarts de finale face à la Yougoslavie de Vlade Divac et Dejan Bodiroga, future championne du monde (78-81).

Ils finiront 7es ou 8es, le pire classement de leur histoire

Les États-Unis avaient alors terminé à une piteuse sixième place, le plus mauvais classement de leur histoire dans la compétition. Le millésime 2019 est désormais assuré de battre ce triste record. L'équipe de Gregg Popovich, qui doit se demander ce qu'il est venu faire dans cette galère, finira septième ou huitième après l'ultime étape de son chemin de croix, samedi à Pékin contre la Pologne.

Cette perspective n'avait pas l'air de beaucoup préoccuper les intéressés jeudi, au vu de leur affligeant premier quart-temps : 32-7 pour les Serbes, autres grands déçus des quarts de finale. Des totaux offensifs et défensifs invraisemblables pour ces joueurs de forts calibres, bien que méconnus du grand public.

Les Américains ont fait preuve d'une réaction d'orgueil dans le deuxième quart sous l'impulsion de Kemba Walker (18 pts) et Harrison Barnes (22 pts), recollant à 44-40 à la pause.

Mais, même s'ils se sont rapprochés à trois longueurs (71-68) au terme du troisième quart, ils ne sont jamais repassés devant les Serbes, emmenés par l'efficacité de Bogdan Bogdanovic (28 pts, 6 p.d.). Ce nouveau revers, même dans un match sans enjeu, ne va pas aider à redorer l'image de la NBA, déjà sérieusement écornée par les forfaits en cascade de ses stars en amont de la compétition.

Match de classement : La République tchèque domine la Pologne

publié le 12 septembre 2019 à 16h33 mis à jour le 12 septembre 2019 à 18h01
commentaires (254) commenter cet article
les mieux notés les plus récents
vlctor40 le 12 septembre 2019 à 18h44

Hier plusieurs personnes n étaient pas d accord avec moi sur le niveau de cette équipe C Americaine. Seul 1 joueur américain pourrait être dans les 30 meilleurs joueurs Américains. Bravo quand même à la France mais cette victoire est à relativiser.

répondre
108
38
voir tous les commentaires... (254)